Louis Blériot

 
                                         

Retour

 
                                                 
 

 

BLERIOT III - Archdeacon - 1906

Avant de construire son célèbre Blériot XI avec lequel il traverse la manche en 1909 Louis Blériot expérimente différents prototypes dont le Blériot III.

L'avion conçu en collaboration avec Voisin est équipé d'un moteur Antoinette de 24 CV et de deux hélices tractives.

Essayé en 1906 sur le lac d'Enghien il ne réussit pas à décoller ce qui n'est pas étonnant vu la faible puissance du moteur.

Plus tard, il semble qu'il ait volé 150 mètres.

L'appareil est construit grâce au mécène Archdeacon qui l'a financé.

 
                                                 
 

 

BLERIOT IV - 1906

En octobre 1906 Blériot et Voisin décidèrent d'installer 2 moteurs Antoinette de 24 CV sur le précédent modèle. Cette installation incite les deux avionneurs à construire un nouvel appareil, en conservant l'arrière du n° III et en adaptant une voilure principale rectangulaire.

Les deux moteurs entraînent chacun une hélice propulsive. L'aéroplane ne pouvant pas déjauger les flotteurs, ceux-ci furent remplacés par des roues. Les essais reprirent à Bagatelle le 12 novembre de cette même année. La difficulté à régler la synchronisation des 2 moteurs ne facilitait pas les choses. L'aéroplane se brisa en passant un caniveau .Il fut alors envisagé de remplacer les deux moteurs par un moteur Antoinette de 50 CV.

 
                                                 
 

 

BLERIOT IV ?

"Première sortie du Monoplan "Blériot IV"

Il y a une certaine confusion dans la numérotation des avions Blériot de cette époque.

 

 
 

 

                         
 

 

BLERIOT VI - 1907 "La Libellule"

Moteur Antoinette 50 CV. ailes en tandem, avec lequel il réussit quelques sauts de puce à Issy-les-Moulineaux, L'avion ne put cependant dépasser l'altitude de 12 m avant d'être modifié pour recevoir un moteur Antoinette de 50 ch (37 kW), le double de la puissance du moteur précédent, et d'être rebaptisé Blériot VI bis.

http://www.ctie.monash.edu.au/hargrave/bleriot.html

 

 
 

 

                         
 

 

BLERIOT VII 1907

Il s'agit probablement d'une des premières versions du Blériot VII qui fait suite au Blériot VI "Libellule".

Les 5 et 6 novembre 1907 lors d' essais effectués à Issy-les-Moulineaux  le train se brise deux fois à l'atterrissage. Dans les versions suivantes il sera renforcé.

Ainsi modifié, le Blériot VII équipé d'un moteur Antoinette de 50 CV  et d'une hélice à quatre pales, vole le 6 décembre sur environ 500 mètres à prés de 90  km/h et réussit un virage.

Les plans arrières, très larges sur la Libellule, ont été réduits mais sont encore de grande taille.

Le 9 décembre, au cours d'un essai moteur dans un hangar, une pale d'hélice se détache. L'avion est détruit.

 
                                                 
 

BLERIOT XI - 1909

Le 25 juillet 1909, à l'âge de 37 ans, Louis Blériot traverse la Manche de Calais à Douvre avec son Blériot XI en 38 minutes à la vitesse de 75 km/h.

Pour cet exploit il reçoit en récompense une somme de 1.000 livres données par le journal Daily Mail.

 
                                                 
 

 

 
                                                 
 

BLERIOT XII-1909

 

BLERIOT XXV-Type canard - 1911

 
 

 

 
                                                 
  Visiteurs :