Armand Deperdussin

 
                                         

Retour

 
                                                 
 

Né à Paris en 1860, mort le 11 juin 1924. Il crée en 1910 son entreprise sur l'aérodrome de Champagne dont il est propriétaire.

La société Deperdussin fait faillite en 1913. Elle est rachetée par Louis Blériot et deviendra la Société pour l'aviation et ses dérivés qui produira les avions SPAD célèbres pendant la guerre de 14.

De Grandes Marques de Champagne organisent en août 1909 le 1er meeting mondial d'avions et font de la Champagne le «Berceau de l'Aviation du Monde» en offrant des prix aux pilotes réalisant des exploits.

Un Deperdussin piloté par Jules Védrines gagne la course de vitesse Gordon Bennett à Reims en 1912. Puis, Maurice Prévost gagne cette même course en juin 1913 aux commandes d'un Deperdussin à la vitesse de 203 km/h.

 
 

Deperdussin type A-1910

Ce premier avion d'Armand Deperdussin est équipé d'un moteur Clerget 50 cv à trois cylindres. Une version avec fuselage non recouvert a été utilisée en Australie à l'école de pilotage de Point Cook. Un autre modèle avec un moteur Austro-Daimler à quatre cylindres est présenté au salon de Paris en 1910.D'autres ont servi à l'école Deperdussin de Reims.

 
 

 

 
 

Deperdussin type A piloté par Védrines.

 

Deperdussin type A piloté par Legrand.

 
                                                 
 

 

 
 

Deperdussin-Concours militaire de Reims 1911

 
 

   
 

Monocoque DEPERDUSSIN -1913

C'est un modèle conçu pour la compétition avec lequel Védrines remporte la coupe Gordon Bennett à Chicago en 1912 sur un type C  à moteur de 140 cv et Maurice Prévost celle de 1913 courue à Reims sur un type D plus aérodynamique le 29 septembre 1913 à la vitesse de 203,850 km/h.

Poids total en charge : 450 kg

Moteur : Rhône 160 cv