Jean Dorand

 
                                         

Retour

 
                                                 
 

 

Cerf-volants motorisés Dorand

Le capitaine Jean Dorand, qui est ingénieur, est affecté en 1894 à l'Etablissement Aérostatique du Chalais Meudon où l'armée s'intéresse aux machines volantes plus lourdes que l'air.

Il expérimente tout d'abord en 1908 un immense cerf-volant quadriplan motorisé avec un moteur Anzani 3 cylindres de 45 cv équipé d'une hélice bipale Dorand-Renard recouverte de toile. Ce cerf-volant est ensuite modifié en triplan puis en biplan.

Ensuite il produit différents avions avant de remporter un grand succès en 1913 avec un biplan armé.

 
 

 

Biplan Dorand-Laboratoire - 1912

En 1910, au laboratoire militaire d'aviation du Chalais Meudon Jean Dorand construit son biplan-laboratoire.

Son moteur est un Renault de 60 cv refroidi par air.

Utilisé pour tester en vol des ailes, hélices et divers instruments  il est constamment modifié.

 
 

Le Dorand Do 1 - 1913

Au moins six exemplaires de cet avion ont été construits sous l'appellation Do 1 inscrite sur le gouvernail. Le fuselage comporte deux cockpits en tandem le pilote occupant la place arrière.

Sur un Do 1 Labouchère vole 18.000 km en 1913. Au début de 1914 un groupe de six avions conduit par le capitaine Leclerc vole 1.400 km en six étapes avec seulement deux incidents.

 
 

 

La carte postale ci-contre montre le biplan Dorand portant sur la dérive Do1 N° 4.

Envergure : 15 m.

Longueur : 12 m.

Surface alaire : 50 m2.

Poids à vide avec armement : 700 kg.

Poids total en charge : 1.000 kg.

Autonomie : 4 h.

Vitesse maximum au niveau de la mer : 108 km/h. 100 km/h à 3.000 pieds.

Plafond : 8.400 m.

Montée à 4.500 m en 16'.

Décollage en 90 m.

Atterrissage en 95 m.

Moteur Anzani 10 cylindres en étoile de 85 cv.