Edmond de Marcay et Emile Moonen

 
                                         

Retour

 
                                                 
 

Monoplan de Marcay-Moonen à ailes pliantes

En 1911 l'armée aimerait disposer d'un avion démontable facilement transportable rapidement d'un endroit à l'autre par route ou voie de chemin de fer. Il faut aussi que l'avion puisse être remonté rapidement.

Le baron Edmond de Marcay et Moonen simplifient le problème en imaginant un appareil à ailes repliables le long du fuselage qui  est triangulaire et entièrement recouvert.

Le premier de Marcay-Moonen est présenté à l'exposition de 1911.

En 1912, la société sort un monoplace, "L'abeille", au camp de Châlons et un biplace est essayé à Villacoublay.

En 1913, Bielovucic vole sur un hydravion Marcay-Moonen à Monaco.

 
 

"Appareil à ailes pivotantes et incidence variable. Muni d'un train d'atterrissage à roues très puissantes lui permettant d'atterrir dans n'importe quel terrain, le pilote peut de son siège, sans aucun aide, replier les ailes sur le fuselage, remettre son moteur en marche et se diriger, tel une automobile, sur n'importe quelle route, le train arrière étant constitué par 2 roues orientables commandées par le pilote sur le même palonnier que la direction.

La disposition des commandes des ailes permet également de modifier leur angle d'attaque, facilitant la mise au point en déplaçant la position des centres.

Envergure 13 m 50, longueur 11 m 25, surface portante 20 m, poids 450 kilg. à vide Moteur Gnôme 50 HP." J.H

Poids total en charge 600 kg.

En 1914, l'entreprise construit son seul biplan pour le présenter, semble-t-il, au Concours de Sécurité. C'est un double biplan canard au fuselage non recouvert.